Lille en chansons

Lille en chansons

20 Avr 2017 | INSOLITE

S’il y a une ville où on aime chanter c’est bien Lille. C’est une ville qui ne peut laisser indifférent, dont on tombe forcément amoureux. Elle se veut parfois muse de certains artistes puisqu’elle en a inspiré certaines chansons. Aujourd’hui Le Chti vous propose de (re)découvrir notre ville en musique avec les chansons phares qui évoquent le Nord.

 Les corons de Pierre Bachelet

« Au Nord, c'étaient les corons
La terre c'était le charbon
Le ciel c'était l'horizon
Les hommes des mineurs de fond »

Cet air et ces paroles sont connus de tous, plus qu’une chanson Les Corons résonnent tel un hymne non officiel du Nord. Cette chanson a été écrite en 1982 par Jean-Pierre Lang et il n’est pas rare d’entendre encore aujourd’hui ce véritable hommage aux mineurs de fond dans le Nord à différentes occasions et notamment dans les soirées estudiantines. 

Les gens du Nord d’Enrico Macias

« Les gens du Nord
Ont dans le cœur le soleil 
Qu'ils n'ont pas dehors »

Des paroles qu’on a entendu et réentendu à propos des Lillois et des habitants du Nord en général. Une chanson dont on ne se lasse pas et qui est parfois reprise aujourd’hui, elle a par exemple été chantée par Patrick Bruel et Louane lorsque celui-ci donnait un concert au Stade Pierre Mauroy. Au milieu des années 60, Enrico Macias est dans le Nord de la France, dans une fête de la bière avec son auteur de l’époque, Jacques Demarny. C'est là que naîtra le titre « Les gens du Nord ». Belle hommage rendu aux Nordistes pour celui qui venait du Sud... 

Lille, ma Médina d’Axiom

« Imagine un matin, imagine, la ville de Lille 
Lille, Lille ma médina 
Cette heure sonne ce matin, en ville cette heure sonne de Lille »

Ce rappeur lillois engagé consacre en 2006 un titre à la ville où il est né et où il a grandi « Lilla, ma Médina ». Il décrit ce « drôle di pays où il n'y a jamais de soleil », Lille, sa Médina. Entre influence Chti et marocaine, il mélange les genres et les cultures pour nous décrire son monde. 

« Tout in haut de ch’terril » de Renaud

« Ej' passe mes vacances tout in haut de ch'terril 
J'a toudis d'la chance d'vir ch'que j'vos ch'est à mi »

Voilà un titre tout en Chtimi que seuls les gens du Nord peuvent comprendre. Le Chti vous dévoile aujourd’hui le contexte d’écriture de cette chanson. En 1993 Renaud séjourne dans le Nord. C'est en effet là que se tourne le film Germinal de Claude Berri, tiré de l'œuvre d'Emile Zola. Renaud y joue Etienne Lantier, aux côtés de Depardieu et de Miou Miou. Sur le tournage, Renaud rencontre de nombreux figurants, dont des anciens mineurs. Suite à Germinal, et aussi parce que ses grands-parents maternels venaient du nord, Renaud enregistre l'album "Canta el nord" qui sortira en 1993. 

« Place de Wazemmes » de Bruno Maman

« On s'est aimés place de Wazemmes
Et c'est pas tous les jours mon amour qu'on s'aime »

La musique de la chanson de « Place de Wazemmes » n’est pas de Bruno Maman mais plutôt le fruit du hasard. En effet, en 2005 Bruno Maman, fan de pétanque, se rend à Lille à la Waz Pétanque Cup, dans le quartier ouvrier et pluricommunautaire de Wazemmes. Là, d'un Bag Ad sort une mélodie qui se retrouve enregistrée sur la caméra DV de Bruno. Le texte coule de source alors pour le chanteur, inspiré par la mélodie. Bruno Maman retrouve l'auteur de la mélodie et l'invite au Bataclan.

Note utilisateur ( votes)