Ces bonbons qui viennent du Nord

Ces bonbons qui viennent du Nord

27 Oct 2017 | INSOLITE

Halloween approche avec son lot de frayeurs mais aussi et surtout de friandises ! On vous a concocté la sélection des meilleurs bonbons made-in Nord pour l’occasion. On vous laisse savourer…

La Pastille du Mineur

Voilà un bonbon bien emblématique du Nord ! Au XXème, l’activité minière était importante dans le Nord-Pas-de-Calais mais interdiction de fumer dans les mines : ces pastilles aux arômes de plantes compensaient l’envie de fumer. Leur couleur noire évoque le charbon et les mines. C’est à Tourcoing qu’a été créé cette petite confiserie aux multiples vertus : il dégage les bronches, détoxiquant, apaise les troubles digestifs et apporte une forte sensation de fraîcheur. Bref aucune raison de s’en priver.

 

Le Carambar

J’espère que vous avez ri. Voilà un bonbon qu’on ne présente plus : aussi bien connu pour son caramel qui colle aux dents que pour ses blagues, le Carambar est né à Marcq-en-Barœul en 1954.  Reconnaissable entre mille avec son emballage jaune et rose, on adore ! 

Les Chuques du Nord

Ces petites papillotes, rayées rouge et blanc, sont reconnaissables entre mille. Les Chuques du Nord, tout droit venues de Douai, ont le parfum de café et sont fourrées d’un caramel tendre.

D’ailleurs, saviez-vous que « Chuque » signifiait « friandise » en ch’ti ?

 

 

Le Petit Ourson

Cette douceur de notre enfance (et pas que) a été créée à Ascq avant la fusion des communes Villeneuve-d’Ascq. Cette confiserie à la guimauve enrobée de chocolat au lait en forme d’ourson trône souvent sur les gâteaux d’anniversaire, ce qui n’est pas pour déplaire aux enfants comme aux grands !

 Les Têtes Brûlées

Ces petites billes acidulées de Verquin Confiseur, même enseigne que la Pastille du Mineur, cachent bien leur jeu derrière leur couleur gourmande. Les Têtes Brûlées portent bien leur nom : c’est une sensation de feu en bouche. Ces bonbons s’exportent aujourd’hui à l’international : ils arrachent et on se les arrache.  

Les Babeluttes du Nord

Nom bien original pour un bonbon et son explication est plutôt amusante : celui qui mange ces bonbons ne serait plus en capacité de parler, soit parce qu’il déguste soit parce que ses mâchoires sont collées à cause du caramel. En effet, « babelle » signifie bavard en Chti.

 Les P’tits Quinquins

Ce petit bonbon ovale, rouge ou jaune, aurait été inventé en 1921 par un confiseur lillois. Son nom vient de la célèbre berceuse « Dors mon p’tit quinquin » d’Alexandre Desrousseaux qui promet du sucre à son enfant si celui-ci s’endort. Une recette bien gardée par son créateur dont on ne saurait vous dévoiler le secret ! 

Les Bêtises de Cambrai

Voilà un bonbon qui a fait parler de lui ! Deux fabricants s’en sont disputés la paternité pendant des années, allant même jusqu’à un procès. Et son nom de « bêtise » viendrait du fait que ce bonbon a vu le jour grâce à une erreur de fabrication : en préparant des berlingots le fils du fabricant aurait malencontreusement glissé de la menthe. Mais le goût a beaucoup plu aux clients alors on garda la recette. À noter, que les Bêtises de Cambrai figurent au Patrimoine culinaire du Nord-Pas-de-Calais depuis 1992 !

Note utilisateur ( votes)