Dr Martens

Paris – Bruxelles en Salopette

Paris – Bruxelles en Salopette

11 Jui 2019 | CULTURE

Laissez de côté vos a priori sur les galeries aux œuvres inabordables, Salopette Studio, Centre d’Art et de Design, est un lieu dont vous devez pousser la porte. 

Depuis janvier 2019, Gautier Grouselle et Martin Ripoche ont investi le numéro 9 de la rue des Puits l’Eau, à deux pas des quais tournaisiens.
Ces deux amis diplômés de l’Ecole Supérieure d’Art Saint Luc en Design on imaginé un espace inédit. A la fois agence de design, studio de prototypage, galerie d’art et boutique d’objets uniques ou en séries très très limitées. Un seul mot d’ordre : l’Eco- responsabilité. 


L’éco-responsabilité comme étendard

Si vous regardez la fonte de la calotte polaire d’un air résigné, ou si les immondices jonchant les bords de l’A1 ne vous interpellent plus, eux rêvent encore de rattraper le coup. Leur histoire commence sur une plage.

Pas à Malibu mais à Fort-Mahon-Plage, sans Pamela Anderson mais avec des bouées en plastique, et face à la quantité d’ordures amoncelées aux pieds des dunes, ils ont décidé d’exploiter leurs compétences pour participer, à leur façon, à la dépollution de cette décharge à ciel ouvert qu’est la Baie d’Authie.

C’est ainsi qu’est né l’ingénieux « Club Chalut », fauteuil intérieur/extérieur, réalisé à partir de cordages échoués dans la Baie et de filet de pêche prélevé dans la benne à ordures du port de Boulogne-sur-Mer. 

Le Club Chalut dans son élément


Depuis, la revalorisation de déchets prend une part de plus en plus importante dans leur activité. « Produire pour produire ne présente aucun intérêt à nos yeux, ce que nous voulons c’est continuer de développer des systèmes innovants en ajoutant une dimension écologique » affirme Martin. « Passer quarante ans à dessiner des assises et des loupiottes, sans antidépresseurs était inenvisageable. Aujourd’hui nous dessinons un bateau, hier c’était la gare d’arrivée d’une télécabine, et demain ce sera un panneau de signalisation, un tabouret, un cendrier... Chaque jour nous découvrons une nouvelle matière, chaque jour nous recherchons un nouveau moyen d’exploiter tel ou tel déchet » poursuit-il. 

La philosophie de leurs créations est elle aussi empreinte d’éco-responsabilité. En témoigne le Don Quichotte, cette assise spécialement développée pour les cavaliers. Le but étant d’augmenter la durée de vie du produit et de s’assurer que l’achat du jour ne devienne pas le déchet du lendemain. Pour cela ils font en sorte que l’acquéreur apprivoise son objet et que se créé un attachement.

L’assise Don Quichotte


La créativité comme arme 

En plus d’un résultat époustouflant, c’est la démarche de designer qui interpelle chez Salopette Studio. Quand les autres débutent par la forme et le style pour y associer un matériau approprié, eux font le contraire. La matière devient la contrainte à laquelle il faut donner une forme. 
Entre détournements et revalorisations, ils font preuve d’inventivité, de finesse, et d’un second degré qui achève de nous convaincre de leur créativité sans limite. 

Un avenir ? 

Keynes disait « A long terme, on est tous morts. » C’est la raison pour laquelle ils ont décidé d’agir vite. Et si ce monde est condamné, si nous devons tous crever, si l’avenir est sombre, le leur s’annonce lumineux. Parce qu’ils s’engagent, et parce qu’ils sont convaincus que même à petite échelle ça compte, ils apportent au design une dimension nouvelle. Lille 2020, Capitale Mondiale du Design, la Biennale de Courtrai, le Salone del Mobile de Milan sont autant d’événements où ce jeune studio est déjà représenté, autant dire qu’une visite à Tournai s’impose, pour voir la vie en salopette.

Informations 

Adresse 9 Rue des Puits L'eau à Tournai en Belgique 
Site internet http://salopette-studio.com
Instagram https://www.instagram.com/salopettestudio/

Note utilisateur ( votes)